• Alessandra Barberi-Ettaro

Les 5 principaux facteurs de stress au travail, et comment en venir à bout



Le stress au travail est devenu monnaie courante. Banal, normal, il n’étonne plus personne. Malheureusement, ses conséquences sur la santé (physique, mentale et émotionnelle) sont énormes, et cette « banalisation » du stress au travail, finit par en diminuer considérablement la vigilance et les moyens de prévention, aussi bien individuels que collectifs.


Nous avons tous un rôle à jouer dans la gestion du stress au travail. Un rôle individuel, envers notre propre santé et bien-être, et un rôle collectif, envers les autres, qui peuvent également subir notre stress, celui-ci étant communicatif.

Il est fréquent d’imputer aux supérieurs hiérarchiques, la responsabilité du stress au travail. Même si l’on retrouve fréquemment des problématiques d’ordre organisationnelles, structurelles, et relationnelles au travail, le stress n'en reste pas moins une affaire personnelle.


Tant que l'on n'accepte pas de reprendre individuellement le contrôle et la gestion de notre stress, nous ne faisons que rester les victimes de failles structurelles extérieures, qui ne feront qu'augmenter la frustration ressentie. 

Étant donné que notre santé nous appartient, la responsabilité et la gestion de celle-ci nous appartient de même.



En reprenant en main notre gestion du stress en tant que professionnel et individu, c'est notre capital santé et notre bien-être que nous mettons au premier plan.

Attendre d’une structure professionnelle, qu’elle veille à notre santé et notre épanouissement, vous assure inévitablement déception et frustration. Rappelons que leur but n'est pas de gérer votre santé et votre bien-être, mais de bénéficier de vos compétences et votre expertise, en contrepartie d'une rémunération.

Ce discours n'a pas pour but d'être moralisateur, mais plutôt de faire prendre conscience que nous pouvons tous reprendre le contrôle sur ce qui nous appartient, à savoir, notre bien-être professionnel et notre santé.

Voyons à présent les 5 principaux facteurs de stress au travail.





1) Les conflits interpersonnels


Les conflits interpersonnels peuvent être plus ou moins présents au quotidien. Personne n'étant réellement à l'abri d’en rencontrer au cours de sa carrière professionnelle. Même la personne la plus sympathique et facile à vivre au travail, risque de rencontrer ce genre de problématique tôt ou tard.

Les conflits interpersonnels peuvent naître de plusieurs situations différentes. Des jalousies, des jugements, des ragots, souvent de la part de personnes qui manquent de bienveillance, de discernement où de savoir-vivre.


Les conflits interpersonnels peuvent aller jusqu'au harcèlement et au mobbing, source majeure de stress professionnel qui peut laisser des séquelles importantes.


Le mieux est bien sûr d’éviter les conflits au maximum. Comment ? Il n’y a pas de recette magique, mais voici quelques recommandations pour vous en prémunir.

  • Choisissez bien les personnes (collègues) avec qui vous partagez des choses personnelles.

  • Garder certaines « distances » avec les personnes avec lesquelles vous ne partagez pas les mêmes valeurs.

  • Évitez de participer aux ragots, commérages ou moqueries


Astuce :
Si vous êtes victime de conflits, de harcèlement ou de mobbing, n'attendez pas qu'il soit trop tard pour réagir. Essayez d'en parler une personne responsable, du domaine RH ou de la santé au travail, qui pourra vous aider à trouver des solutions.





2) Le manque de visibilité

Le deuxième facteur de stress au travail, c’est le manque de visibilité. C’est une source de stress un peu sournoise, et à laquelle on ne pense pas souvent. Fait de façon volontaire par la hiérarchie, ou non, vous êtes dans l'incapacité à comprendre les enjeux structurels et professionnels de votre travail. De quoi s’agit-il ?

On vous demande de faire certaines tâches, mais sans vous donner la visibilité à moyen ou long terme de l’entreprise. Vous ne pouvez donc pas nécessairement faire le lien entre votre travail quotidien, et ce à quoi il contribue.


Du coup, ces tâches, même si elles vous plaisent initialement, vont vite perdre de leur sens, de leur intérêt, et devenir chronophage, jusqu’à vous faire perdre le sens de pourquoi vous faites ce que vous faites.

Pour rester motivé sur le long terme au travail, il est réellement nécessaire de comprendre de quelle façon nos efforts contribuent à la structure et au collectif pour lequel vous travaillez. Vous avez besoin de savoir quels résultats produisent vos efforts, et à quoi contribue votre travail.


Cette « visibilité » génère une forme de reconnaissance professionnelle.



La capacité à comprendre et identifier les répercussions, et l’impact de votre travail génère une forme de bien-être et de satisfaction professionnelle, car elle vous indique (inconsciemment) que vous avez votre place au travail, vous avez un rôle à jouer, et que vous contribuez positivement. En d’autres termes, vous êtes utile et on a besoin de vous.


Ces deux aspects vous rassurent (inconsciemment encore une fois) sur votre besoin d’appartenance (pyramide de Maslow).

Donc, lorsqu'on vous demande d'accomplir certaines choses, sans vous inclure dans la Big Picture, vous pouvez finir par croire que vous n’êtes finalement pas si utile que ça, et même remplaçable. Cela génère un stress important, et votre confiance et estime de vous, peuvent à la longue fortement diminuer.


Astuce :
Si vous pensez que vous manquez de visibilité, et que cela génère du stress, n'hésitez pas à en parler à votre responsable où manager, et à lui demander des feedbacks ou des informations supplémentaires, sur la direction globale à laquelle vous contribuez avec votre travail.





3) Le manque de reconnaissance

Le troisième facteur de stress au travail (et qui fait suite au point précédent), c’est le manque de reconnaissance. Ce sentiment découle souvent du fait que vous vous impliquez énormément dans votre travail (d’un point de vue temporel, mental et émotionnel) sans avoir en retour un feedback vous permettant de ressentir que toute cette énergie et contribution sont vues, et appréciées.

Dans un premier temps, vous risquez d’avoir un certain nombre de questionnements et de remises en question sur la qualité de votre travail, puis peut arriver un sentiment d'injustice, et enfin de la démotivation. 

Certaines personnes vont surenchérir les efforts, pensant qu’ils n'ont pas été à la hauteur par rapport à ce qu'on attendait d'eux, ce qui risque de générer un épuisement considérable, voir un Burnout à la longue.



Astuce :
Si vous ressentez un manque de reconnaissance au travail, vous pouvez apprendre à demander des feed-back positifs, sur la qualité de votre travail. 

Vous pouvez également apprendre à valoriser vous-même votre travail, et à décupler ainsi votre satisfaction et votre épanouissement personnel, en vous affranchissant de la reconnaissance extérieure que l'on voudra bien vous donner ou non.





4) La surcharge de travail

Le quatrième facteur de stress au travail, c’est la surcharge de travail. C’est une problématique fréquente qui génère énormément de stress. Elle peut être due à une mauvaise organisation structurelle de l'entreprise, ou à une volonté de diminuer les coûts et les charges salariales (donc à vous faire travailler plus, plutôt que de recruter une personne supplémentaire). Elle peut être due également à des périodes particulières, saisonnières et ponctuelles au cours de l'année, en fonction du type d’activité.


Le plus important est temps de prendre conscience que la surcharge de travail est bien là, et de l’identifier en tant que tel. En d'autres termes garder à l’esprit que votre charge de travail et supérieure à une charge de travail moyenne ou classique.


Cela paraît anodin, mais en réalité en prendre conscience vous permettra de ne pas vous juger, vous culpabiliser, ou de ne pas vous sentir à la hauteur. Le mieux étant de faire ce que vous pouvez, comme vous pouvez, malgré le fait qu'on exige de vous encore plus.


Prenez conscience que vous faites de votre mieux et communiquez-le, mais ne prenez pas la responsabilité de cette surcharge de travail uniquement sur vos épaules, surtout si ce n'est pas nécessairement votre rôle que de gérer la surcharge de travail.


Les périodes de surcharge de travail sont des périodes durant lesquelles nous devons nous adapter et apprendre à travailler différemment. N’oubliez pas que la surcharge professionnelle doit être ponctuelle, pour pouvoir être géré efficacement. Une surcharge professionnelle trop longue, voire constante, génère un stress trop intense, un épuisement global, et risque de vous conduire au Burnout.



Astuce :
Si vous êtes en surcharge professionnelle essayez de prendre des mesures pour garder un équilibre et diminuer l'impact du stress. 

Priorisez davantage, gérez mieux votre planning et votre temps, freinez les interactions interpersonnelles inutiles ou non prioritaires, faites des pauses régulièrement pour garder l'énergie toute la journée, privilégiez une hygiène de vie équilibrée au travail et en dehors.



5) Le manque de confiance en soi 

Le cinquième et dernier facteur de stress au travail, c’est le manque de confiance en soi. On n'y pense pas forcément, mais le manque de confiance en soi ou une mauvaise estime de soi sont des facteurs majeurs de stress. 


Ils viennent fragiliser la perception que la personne a de ses compétences en générant l'idée qu’elle n'est pas à la hauteur de la tâche demandée, ou du poste en question. Ce qui implique un stress intense et anxiogène au quotidien. 


La personne souffre d'une forme de syndrome de l'imposteur. Elle a même quelquefois l'impression de « voler » la place à quelqu'un d'autre, qui serait plus adapté, plus méritant ou légitime, pour assumer ce rôle. 

Le manque de confiance en soi au travail demande à la personne qui en souffre un effort considérable, surtout si elle a la gestion d'une équipe. Cela peut paraître paradoxal, mais beaucoup de managers ou de responsables manquent de confiance en eux. Leurs responsabilités les poussent donc à devoir faire comme s'ils avaient confiance en eux, car on attend justement d'eux qu'ils soient leaders, et qu'ils aient du leadership.  Ces personnes doivent alors « cacher » leur manque de confiance, pour paraître suffisamment surent d'elle. Jouer ce rôle demande une énergie considérable et est extrêmement stressant au quotidien.



Astuce :
Si vous vous reconnaissez dans ce cinquième facteur de stress au travail, que vous manquez de confiance en vous, vous pouvez commencer par mettre en lumière vos compétences, et libérer certaines croyances limitantes, ou d’anciens mécanismes polluants. 

N'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel pour apprendre à vous sentir serein et léger à nouveau. Vous verrez qu'en peu de temps, vous reprendrez confiance en vous. Vous pourrez alors vivre votre quotidien professionnel, en vous positionnant de façon juste et confortable, tout en vous libérant du stress efficacement.



En conclusion…

Le stress au travail n'est jamais à prendre à la légère, ni à être banalisée car ses conséquences sur la santé physique et psycho-émotionnelle sa majeure. Le Burnout est un des risques principaux du stress chronique.  Nous pouvons tous apprendre à gérer le stress avec des moyens, des outils, et des méthodes adaptées à notre personnalité et à nos besoins. Le plus important est de commencer par prendre conscience de son propre niveau de stress, pour pouvoir ensuite apporter les solutions adéquates. 

Il ne faut pas non plus hésiter à se faire aider et accompagner par un professionnel expérimenté, qui saura vous guider plus rapidement, confortablement et efficacement vers la sérénité et l'épanouissement au travail.

Si vous sentez que vous avez besoin de soutien, n'hésitez pas à réserver votre échange offert avec moi. En tant que spécialiste bien-être au travail & Burnout, j’aide quotidiennement des personnes, je sais exactement comment vous aider. Lors de cet échange offert, nous pourrons faire un point sur votre situation actuelle, et vos difficultés quant au stress. Pour cela, il vous suffit de réserver le créneau de votre choix directement dans mon planning. Je réserve mon échange offert ici Dans tous les cas, j'espère que cet article aura pu vous aider, et vous apporter des pistes pertinentes quant au stress au travail. Bien sûr, cette liste de facteurs de stress au travail est loin d’être exhaustive, et vous pourrez retrouver d’autres pistes pour être épanoui professionnellement sur le blog.

©2020 ACOACH - All rights reserved -

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram