• Alessandra Barberi-Ettaro

5 signes qui montrent que vous êtes peut-être en burn-out

Mis à jour : avr. 27


5 signes qui montrent que vous êtes peut-être en burn-out

Le terme Burn-out n’est plus à présenter. Qu’on en soit victime ou que l’on connaisse quelqu’un qui en ait fait un, il semble ne jamais être bien loin. Toujours dans les parages, à nous guetter patiemment, avant de frapper celui ou celle qui n’aura pas su se montrer suffisamment vigilant.


Effrayant, inquiétant, tabou… De plus en plus de personnes s’en méfient, et à juste titre.

On le sait bien aujourd’hui, le Burn-out peut toucher tout le monde, peu importe notre profession, notre poste, la structure dans laquelle nous travaillons, et d’ailleurs même que nous soyons salariés ou à notre compte.


En revanche, rassurez-vous, on ne se réveille pas un matin avec un Burn-out, tombé du ciel durant la nuit, par manque de chance. Non, c’est un processus long, qui dure plusieurs semaines, et même plusieurs mois, et qu’il est toujours temps de détecter, et de stopper.

Pour cela, je souhaite aujourd’hui vous partager les 5 signes les plus fréquents qui montrent que vous êtes peut-être en processus de Burn-out. Ainsi, vous pourrez marquer un temps d’arrêt et voir quel est le niveau de risque pour vous.



Premier signe, le sommeil


Votre sommeil est un indicateur majeur pour détecter les premiers signes avants coureurs du Burn-out. Il est l’élément fondamental qui se déséquilibre en premier généralement en cas de processus de Burn-out.


Il est donc primordial de veiller à la qualité de votre sommeil. Cela est d’ailleurs valable dans l’absolu, car nous le savons bien, le sommeil est indispensable à notre bien-être et à notre santé. Il nous permet notamment de récupérer physiquement et mentalement après la journée et de nous reposer en profondeur. À condition qu’il soit de bonne qualité.


A quoi être vigilant ?


Certaines personnes feront de l’insomnie, mais d’autres non. Certaines personnes auront de la peine à s’endormir, ou à se lever le matin, voir les deux. Mais ce n’est pas une règle absolue. Bien sûr si c’est le cas, la qualité du sommeil sera probablement amoindrie par rapport à quelqu’un qui s’endort facilement et se réveille frais comme un chardon.


L’astuce pour solutionner ce premier signe :


Le plus important est donc d’analyser la qualité de son sommeil de façon générale, sur plusieurs jours, et également d’être attentif à votre état au réveil. Si nous nous sentons aussi fatigué (voir plus) que la veille ce n’est pas bon signe. N’attendez pas trop longtemps pour vous soucier de votre sommeil, car plus vous attendez et plus il vous faudra de temps pour récupérer.




Deuxième signe, la fatigue


Le deuxième signe qui montre que vous êtes peut-être en burn-out est la fatigue. C'est un signe de votre corps qui vous indique que vous avez besoin de… repos ! Et oui, c’est logique. Pourtant, nous avons beau le savoir, nous faisons souvent comme si de rien n’était.

« Je me reposerai plus tard…Ce week-end…Aux prochaines vacances… »

« Je n’ai pas le temps de me reposer, j’ai encore mille choses à faire. »

« Si je m’arrête pour me reposer, j’ai peur de m’écrouler. »


Vous vous reconnaissez ?


Soyons clair, la fatigue en soi n’est pas un problème, mais elle peut le devenir. En effet, si vous n’écoutez pas votre corps, qui vous indique votre état physiologique intérieur, vous allez progressivement vous « couper » de ces signaux si précieux, et vous risquez de développer un déni (en plus du relativisme). Autrement dit, vous ne serez plus en capacité d’être à l’écoute de votre corps. Vous serez donc dans l’incapacité de prendre conscience des risques et des conséquences encourus.


À quoi être vigilant ?


Veillez à rester à l’écoute de votre corps. Si besoin, reconnecter vous à lui, en prenant le temps de temps à autres de vous soucier de comment vous vous sentez.


L’astuce pour solutionner ce deuxième signe :


Demandez-vous « comment je ressens mon corps ?». Posez-vous quelques instants et identifiez les zones de votre corps qui sont tendus, ou douloureuses. Voilà quelques petites astuces à mettre en pratique facilement au quotidien. Et si vous vous sentez fatigués… reposez-vous !



Troisième signe, l’irritabilité


C’est la suite logique de la fatigue. En effet, nous avons tous expérimenté au moins une fois que nous devenons vite irritable lorsque nous sommes fatigués. Et c’est logique !


Notre corps à besoin de repos, et toute forme de sollicitation deviens… une agression. Difficile d’être « raisonnable », et plein de sagesse dans ces moments-là. Ça passe après pour notre corps, car c’est une question de priorité pour lui. Et oui, désolée de vous l’apprendre, mais vous et votre corps n’avez pas toujours les mêmes priorités. Heureusement le corps à sa propre intelligence, ses mécanismes qui veillent à votre équilibre physiologique (en d’autres termes la santé), dans le seul but de notre survie.


À quoi être vigilant ?


Vous avez des sautes d’humeur (plus que la normale si c’est habituel chez vous) ? Vous vous énervez pour un oui ou un non ? Vous avez l’impression d’être sur-sollicité, partout, tout le temps (ou presque) ? Voilà des signes qui montrent que vous êtes irritable et qui montrent que vous êtes peut-être en burn-out. Vigilance !


L’astuce pour solutionner ce troisième signe :


Aux premiers signes d’agacements, de tensions qui découlent sur des conflits, de yo-yo émotionnel, de sentiment de ne plus où savoir donner de la tête… RÉAGISSEZ ! Sinon, effet boule de neige garanti.




Quatrième signe, la perte d’efficacité ou de performance


Le stress et la pression sur le long terme sont à l’origine d’une biochimie intérieure « agressive ». Les conséquences sont importantes, mais vous n’en avez pas conscience. En effet, les hormones comme l’adrénaline, mais surtout le cortisol peuvent faire des ravages sur votre organisme et surtout sur le bon fonctionnement cérébral. Il est alors tout à fait normal de voir vos capacités cognitives diminuer. Perte d’efficacité, de la performance, troubles de la mémoire en sont les conséquences principales.


À quoi être vigilant ?


Vous sentez que vous êtes de moins en moins efficace ? Que vous avez de la peine à mémoriser ou vous souvenir des choses par rapport à d’habitude ? Surtout, ne stressez pas ! Cela n’aurait pour effet que d’amplifier le stress et donc ses conséquences.


L’astuce pour solutionner ce quatrième signe :


Tout d’abord il vous faut du repos, physique et psycho-émotionnel. Vous avez besoin de retrouver un état de sérénité intérieur et d’arrêter de vous préoccuper autant. Vous pouvez faire une liste des choses qui vous préoccupent, et les classer ensuite par ordre de priorité. Souvenez-vous également que votre santé fait partie (en principe) de vos priorités !



Cinquième signe, la perte de sens


Vous commencez à douter de vous ? De vos compétences ? De votre place dans votre structure ? C’est peut-être le signe que vous entrez dans la zone de « brouillard » du Burn-out. Il s’agit de la phase ou tout devient flou, trouble et sujet à questionnement. Certaines personnes vont même jusqu’à remettre leur parcours professionnel ou leur carrière en question.


À quoi être vigilant ?


Si vous commencer à tourner en rond avec des questionnements, des remises en question et des doutes qui vous assaillent, sans pouvoir y apporter de réponses, c’est peut-être un signe supplémentaire qui montre que vous êtes peut-être en burn-out.


L’astuce pour solutionner ce cinquième signe :


Extériorisez ces questionnements en les mettant à l’écrit. Cela vous permettra de vous alléger mentalement, mais également de vous « détacher » et de prendre de la hauteur. Vous porterez probablement un regard différent à tête reposée.



En conclusion…


Dans le processus du Burn-out plusieurs signes vous permettent d’être attentif et de veiller à votre équilibre, aussi bien intérieur qu’extérieur. Il y a notamment un certain nombre d’ « étapes » qui caractérisent le processus du Burn-out lui-même.


Les cinq signes que nous venons d’examiner peuvent déjà vous aider et vous indiquer que vous êtes peut-être en burn-out, ou non.


N’hésitez pas également à demander du soutien. Médical dans un premier temps si besoin, et professionnel dans un second temps (avec un business coach par exemple), afin de faire le point quant à votre situation et vos difficultés, et obtenir des stratégies adaptées pour rebondir rapidement.


Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir quels sont tous les signes avants-coureurs du Burn-out, les différentes étapes du processus, et comment les solutionner pour éviter d’aller jusqu’à l’écroulement (ou la rechute), vous avez également la possibilité d’accéder à la formation (pour comprendre et éviter le Burn-out) complète ici.


Dans tous les cas, il vaut mieux être un peu plus vigilant que pas assez. Alors écoutez-vous et prenez soin de vous !


Si vous souhaitez avoir encore plus d'astuces et de conseils, vous serez peut-être intéressé.e.s de découvrir les 3 secrets "oubliés" pour transformer vos ÉCHECS en RÉUSSITES? Ou encore de savoir comment arrêter de procrastiner pour de bon?


N'hésitez pas également à partager cet article s'il vous a plu!


Alessandra Barberi-Ettaro

Business Coach - Spécialiste Burnout et Bien-être au travail

©2020 ACOACH - All rights reserved -

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram