• Alessandra Barberi-Ettaro

Épuisement professionnel, 5 pistes pour en venir à bout définitivement





L'épuisement professionnel est de plus en plus fréquent dans notre société actuelle. La plupart du temps, les personnes n'ont même plus conscience d'être dans un état d'épuisement, car elles se sont habituées progressivement à leur fatigue, et à leur état physiologique et psycho-émotionnel. 



La plupart du temps, l'épuisement professionnel, est la conséquence du stress, d'une surcharge de travail, de conflits, ou de mal-être intérieur (perte de sens, démotivations, ennui…).


Une des premières étapes importantes pour venir à bout de l'épuisement professionnel, est de prendre conscience de son état d'épuisement. Cela paraît simple, mais en réalité les personnes, n’en ont tout simplement pas conscience la plupart du temps. Sans cette prise de conscience, il n'est pas possible d'apporter des solutions adaptées.


Certaines personnes vont même jusqu’à l'écroulement total ou le Burnout sans prendre conscience que leur état d'épuisement professionnel est bien installé depuis de longs mois. 


Cela peut être dû au fait que la personne a de grandes ambitions, et focalise dessus en faisant abstraction du reste. Cela peut être dû également au fait que la personne pense qu'elle n'a pas d'autre choix que de faire face à ce quotidien épuisant, ou à ses difficultés. Elle se sent victime d'une situation quelle tente de gérer au mieux, avec les ressources qui lui restent au jour le jour.

Dans tous les cas, l’épuisement professionnel n’est jamais à prendre à la légère, car un autant un travail se remplace, mais votre santé elle est précieuse et irremplaçable, et elle n’est pas en garantie illimitée.

Nous allons donc voire tout de suite les 5 pistes pour venir à bout de l'épuisement professionnel.





1) Faire un bilan

La première chose à faire pour venir à bout de l'épuisement professionnel, est de faire un bilan, ou mieux encore d'en faire plusieurs. Le bilan va vous permettre de faire un constat de la situation et de mesurer les différents paramètres précieux. Un bilan permet également de constater les déséquilibres, et les conséquences générés par l’épuisement.


Un bilan, c’est bien, plusieurs bilans, c’est mieux ! Voici les différents types de bilans que vous pouvez faire. Le mieux est d'être accompagné et guidé par un professionnel, pour chaque domaine respectif.


- Le bilan de santé

N’hésitez pas à faire un bilan de santé avec une consultation chez votre médecin. L’idéal est de faire aussi un bilan sanguin avec une prise de sang, qui permettra d'identifier clairement certaines carences physiologiques qui peuvent alimenter le stress, et contribuer à l'épuisement global.

- Le bilan psycho-émotionnel

Il est essentiel de faire un point quant à la façon dont vous vivez votre quotidien professionnel d’un point de vue psycho-émotionnel. Pour cela, vous pouvez déjà commencer par vous interroger, et vous demander si vous vivez un quotidien professionnel plutôt serein ou stressant, épanouissants où démotivant ? Si besoin faites-vous accompagner par un coach professionnel, un coach de carrière qui saura vous poser les bonnes questions. Les réponses ne sont si faciles a trouver quelques-fois, surtout lorsqu'on n'a pas l'habitude de faire de l'introspection régulièrement, et qu’on a la tête dans le guidon.

- Le bilan professionnel

Il s'agit ici de faire le point sur votre situation professionnelle, d’un point de vue très pragmatique et objectif. Il permet également d’envisager votre suite de carrière, et voir si entre aujourd'hui et les prochaines années de votre cursus professionnel, des ajustements sont à envisager ou non.


Ce bilan professionnel est primordial et vous permettra également de prendre conscience de vos besoins, de vos valeurs, de vos limites, et d'identifier si votre quotidien professionnel actuel vous correspond de façon adéquate. 



Un professionnel (business coach, ou de carrière) saura vous guider au mieux, et vous faire prendre conscience de tous ces éléments importants et déterminants. Il pourra vous donner également des pistes concrète et des axes d'amélioration, avec des stratégies adaptées et personnalisées.





2) Gérez votre stress

La deuxième chose à faire pour venir à bout de l'épuisement professionnel est d’apprendre à gérer votre stress. Le stress est la cause principale de l'épuisement professionnel et du burnout. En effet, le stress chronique (vécu sur le long terme) épuise votre système intérieur physiologique et psycho-émotionnel. Petit à petit, vous videz votre énergie et toutes les ressources intérieures précieuses dont vous avez besoin pour faire face à votre quotidien professionnel, mais aussi familial et social.

Malgré que le stress soit aujourd'hui banal, il ne doit pas être banalisé pour autant, et encore moins diminué. Il est vraiment primordial de reprendre le contrôle sur le stress et d'apprendre à le gérer au quotidien.

Cette capacité, à gérer le stress vous appartient, car votre santé et votre bien-être est sous votre responsabilité. Vos choix détermineront le stress que vous allez vivre au quotidien. Et c'est une bonne nouvelle, car vous pouvez reprendre les rênes de la machine, et apprendre à là diriger là où bon vous semble.

N’hésitez pas à vous former pour apprendre à gérer votre stress ou à vous faire aider si vous n'y parvenez pas seul.



Dans tous les cas, ne laissez pas le stress ravager votre quotidien et détruire sournoisement vos fondations et vos piliers intérieurs. 

Ce serait fort dommage de vous rendre compte de son impact une fois qu'il est trop tard, et que les dégâts sont là. Non ?





3) Veillez à votre équilibre

La troisième chose à faire pour venir à bout de l'épuisement professionnel, est de veiller à votre équilibre. On parle beaucoup de bonheur au travail, de plaisir au travail, mais le plus important (dont on parle beaucoup) moins est l’équilibre. Pourtant, l’équilibre est la clé de votre bien-être et de votre épanouissement, aussi bien professionnel que personnel.

Bonheur et plaisir sont une catégorie de ressentis qui ne sont pas si faciles à vivre dans son quotidien professionnel, car ils dépendent de facteurs multiples, ou qui ne dépendent pas uniquement de nous. Nous pouvons donc difficilement les contrôler, et encore moins les atteindre sur commande.

En revanche, l'équilibre intérieur est directement lié à vos choix. Moins ambitieux en termes de performance bien-être, mais beaucoup plus prometteur quant à ses conséquences positives, il est extrêmement bénéfique sur le long terme.

La recherche de votre équilibre vous permettra de trouver la sérénité et l'épanouissement, aussi bien professionnel que personnel. L’équilibre vous permet de trouver le juste-milieu dans des situations professionnelles complexes où difficiles, et vous assurent de respecter votre harmonie intérieure sans viser la lune ni vous écroulés.

Si vous ne savez pas comment faire, là encore n'hésitez pas à vous faire aider pour trouver votre propre équilibre personnel, sans forcément devoir rentrer dans un processus standard qui ne vous ressemble pas (méditation, posture de yoga, …)

Une fois que vous saurez comment être (et rester) en équilibre, vous pourrez bénéficier d'une énergie constante sur la durée, qui vous évitera les montagnes russes émotionnelles, les frustrations et les déceptions.





4) Maintenir une bonne hygiène de vie 

La quatrième chose à faire pour venir à bout de l'épuisement professionnel, est de maintenir une bonne hygiène de vie. Une bonne hygiène de vie vous permet de veiller au bon fonctionnement global de votre corps, (intérieur et extérieur), de vos émotions et de votre mental, pour qu'ils fonctionnent de façon cohérente et optimisée, sur le long terme.  Lorsqu’on parle d'hygiène de vie, on pense souvent à l'alimentation, au sport, et à la détente, et on s'imagine à tort que ces choses-là sont réservées au domaine de la vie privée. C’est effectivement vrai, mais il ne faut pas oublier que notre vie privée, on l’emmène également avec nous au travail chaque jour, par le biais de notre corps, nos émotions, et notre mental.  Il est donc important de veiller à notre hygiène de vie également au travail.  Pour vous aider à avoir une bonne hygiène de vie au travail, voici quelques pistes : - Avoir une alimentation et équilibré - Faire des pauses régulièrement (s'oxygéner, bouger) - Boire suffisamment d’eau  - Éviter de boire trop de caféine, de soda où de boissons stimulantes, pour éviter les coups de barre  - Apprendre à faire de vraies pauses (petites coupures régulières) pour déconnecter et améliorer votre concentration  - …






5) Apprendre à couper après le travail 

Enfin, la cinquième chose à faire pour venir à bout de l'épuisement professionnel définitivement, est d’apprendre à (réellement) couper après le travail. Nous savons tous que couper après le travail est primordial pour éviter l'épuisement professionnel, c’est tout simplement du bon sens. En revanche, nous savons rarement comment faire, et comment nous y prendre. 

La conséquence est qu'en réalité, nous restons continuellement connectés au travail d'une manière ou d'une autre. 

En repensant à quelque chose qui nous a contrarié, ou un dossier que nous devons rendre rapidement. Ou encore en regardant nos mails, ou ramenant du travail à la maison, ou en passant du temps avec les collègues après le travail. Toutes ces choses-là, vous semblent anodines, agréables ou essentielles ? En réalité, elles font que vous restez perpétuellement connectés avec le travail, ce qui est ultra nocif sur le long terme, et conduit à l'épuisement professionnel voir le Burnout.


Il faut donc apprendre à réellement couper, pour préserver votre énergie et votre motivation professionnelle sur le long terme.

Voici quelques pistes pour apprendre à couper après le travail :

  • Si vous le pouvez, ne consultez pas votre boîte mail professionnelle, et ne ramenez pas de travail à la maison 

  • Sur le chemin du retour, pensez à vous créer une bulle de décompression pour passer du travail à la maison tout en douceur 

  • Faites des activités qui vous plaisent en dehors du travail, et qui vous font plaisir

  • Aménagez-vous des moments personnels où vous ne pensez qu’à vous et à votre bien-être (égoïsme intelligent)


  • Ajustez la quantité de repos nécessaire à la quantité de travail fourni durant la journée, la semaine, etc.

  •  …




En conclusion…

Ces cinq pistes ne sont pas exhaustives, mais vous permettront de venir à bout de l'épuisement professionnel, et de l'éviter efficacement à l'avenir. Bien sûr, cela peut faire beaucoup d'un coup. Le mieux est donc de commencer étape par étape, en mettant en place des ajustements simples, mais sur le long terme. 

Vous verrez rapidement des résultats dans votre quotidien, qu’il vous suffira d’alimenter et de faire perdurer à votre guise.

Si vous avez besoin d'aide pour faire un bilan, et trouver les bonnes stratégies adaptées à votre personnalité et à vos besoins, je peux vous aider. Pour cela, il vous suffit de réserver votre échange offert, et nous verrons ensemble les pistes les plus adaptées à votre besoin et situation actuelle. Pour cela, c'est très simple, il vous suffit de choisir le créneau de votre choix directement dans mon agenda. Je réserve mon échange offert ICI  J’espère que cet article vous aura plu, et qu'il vous aura donné les solutions que vous recherchez. N'hésitez pas à partager dans les commentaires, si vous avez d'autres pistes ou d'autres suggestions.

©2020 ACOACH - All rights reserved -

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram